EXPERT TECHNIQUE ET SCIENTIFIQUE EN OUVRAGES BATIS

L’expert est une personne qui, en plus de posséder une connaissance théorique en bâtiment délimité de savoir, a acquis une connaissance pratique, avancée et reconnue par ses pairs du domaine. Par son expérience, l’expert Technique et Scientifique en Ouvrages Bâtis a acquis des habiletés particulières lui permettant de réaliser notamment des avis d’expertise.
Les experts Technique & Scientifiques sont chargés d’évaluer les désordres sur tous les ouvrages bâtis. Il s’agit de techniciens combinés du droit, de l’urbanisme, de la construction, et des pathologies du bâtiment. Ils réalisent des diagnostics sur la santé du bâti, le but de leur mission, est orienté sur tous les problèmes du bâti.

EXPERT EN CONSTATATIONS DE DÉSORDRES

Selon le cadre dans lequel l’expertise a été demandée, les constatations peuvent avoir plusieurs objectifs.

Dresser un état des lieux

Un premier objectif est de faire un véritable inventaire de l’ouvrage à expertiser, en notant pour chaque partie d’ouvrage, la qualité d’exécution ou l’état de conservation, d’entretien ou de vétusté. Cet état des lieux peut être utile, en dehors de toute recherche de l’origine d’un désordre, lorsqu’il est nécessaire d’établir l’état d’un ouvrage à un moment précis : référé préventif avant le début d’une construction voisine, vente d’un immeuble, arrêt ou abandon de chantier par une entreprise, reprise d’un chantier après un arrêt prolongé, etc ou simplement si on constate un désordre sur son bâti.L’état des lieux peut constituer le seul objectif de l’expertise, mais il est souvent suivi de phases de recherches plus approfondies.

Vérifier l’existence et l’étendue des désordres éventuels

Lorsque le propriétaire ou l’utilisateur de l’ouvrage allègue l’existence de désordres, le préalable à toute analyse sur l’origine de ces désordres est d’en vérifier l’existence. Ce qui peut paraître une évidence pose parfois des difficultés pratiques, notamment lorsque les désordres se manifestent de façon intermittente et aléatoire.

EXPERT EN PATHOLOGIE DES OUVRAGES BÂTIS

La pathologie des ouvrages bâtis synonyme d’une maladie est une spécialité des experts en Bâtiment.

La résistance des matériaux permet de ramener l’étude du comportement global d’une structure (relation entre sollicitations forces ou moments et déplacements) à celle du comportement local des matériaux la composant (relation entre contraintes et déformations). L’objectif est d’expertiser la structure suivant des critères de résistance, de déformation admissible  ex: les fissures, l’humidité, la décompression des sols etc….

PROTECTION ET SAUVEGARDE DU PATRIMOINE

L’expert effectue la surveillance des ouvrages bâtis et veille à la sauvegarde du patrimoine selon les directives institutionnelles, la réglementation et les règles de sécurité.

Peut sensibiliser différents publics à la protection des ouvrages bâtis, ou mettre en place la sécurisation du public en cas de risque d’effondrement.

Une de ses spécialités est d’éviter les effondrements de balcons, de bâtiment, de ponts ou de viaducs.

q

REFERE PRÉVENTIF AMIABLE

Afin d’éviter toutes constatations de désordres après l’achèvement des travaux sur l’état antérieur des ouvrages avoisinants, le maître d’ouvrage doit faire constater, par un expert, l’état des immeubles voisins avant leur commencement effectif, si l’entreprise constructeur ne l’a pas prévu.

Cette expertise avant travaux n’est pas obligatoirement prévue par les textes, mais est cependant vivement recommandée et ce quelque soit l’importance et l’étendue de l’opération immobilière (construction ou simple réhabilitation). Les promoteurs immobiliers, les Entreprises du bâtiment et de la voirie l’utilisent systématiquement notamment en milieu urbain avant tout commencement de travaux.

ASSISTANT A MAÎTRISE D'OUVRAGE

L’assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO) fait l’interface entre le maître d’ouvrage ( propriétaire du bien ) et le maître d’oeuvre ( l’architecte ) ou les entreprises. Il a pour mission d’aider le maître d’ouvrage à définir, piloter et exploiter le projet. Il a un rôle de conseil et/ou d’assistance, et de proposition, le décideur restant le maître d’ouvrage. Il facilite la coordination de projet et permet au maître d’ouvrage de remplir pleinement ses obligations au titre de la gestion du projet en réalisant une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage

Le recours à une assistance à maîtrise d’ouvrage se justifie par la taille, la complexité ou certaines spécificités du projet concerné. Ce recours peut aussi être déclenché par un besoin de compétences spécifiques qu’il faut aller chercher en externe ou bien par le besoin de faire intervenir un acteur « neutre », garant :

 

  • de piloter et mettre sous contrôle la maîtrise d’œuvre (MOE, l’Architecte) ;
  • de la bonne traduction du besoin de la maîtrise d’ouvrage (MOA, propriétaire du bien) par la maîtrise d’œuvre (MOE, l’Architecte) ;
  • de la bonne prise en compte de ce besoin de la maîtrise d’ouvrage (MOA, propriétaire du bien) par la maîtrise d’œuvre (MOE, l’Architecte) au travers des réponses faites par celle-ci.

L'EXPERTISE AVANT ACHAT D'UN BIEN IMMOBILIER

L’état des lieux d’un bien immobilier avant signature de l’acte de vente n’est pas indispensable dans le cadre de l’achat d’un bien, mais cependant fortement recommandé.

L’état des lieux est indispensable dans le sens où il est préférable pour l’acheteur de le faire afin d’éviter de mauvaises surprises après signature de l’acte de vente finale.

MÉDIATEUR CONCILIATEUR

Depuis le 1er janvier 2016, tout consommateur a le droit de faire appel à un médiateur de la consommation en vu de la résolution amiable d’un litige l’opposant à un professionnel.

C’est le principe énoncé par l’ordonnance du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation transposant la directive européenne du 21 mai 2013 (2013/11/UE) dans le Code de la consommation.

De leur côté, les professionnels ont depuis cette date l’obligation d’adhérer à un dispositif de médiation de la consommation et d’en informer leurs clients.

L’institut international des experts en ouvrages bâtis comprend un collège de médiateurs conciliateurs qui répondent à l’ordonnance du 20 août 2015 et de la directive européennes.

 

Des experts